En älg! En älg!! En vild älg!!!

Publié le par Sykaria

Une petite traduction peut-être?

"Un élan! Un élan!! Un élan sauvage!!!"

Et oui! J'ai enfin vu le roi des forêts suédoises dans la nature! Un vrai Carl-Erik sauvage, sans barrière entre nous, et avec des petits bouts de corne qui poussent!
Je reviendrai là-dessus brièvement, mais j'ai fait un petit tour de Suède (enfin disons du premier tiers) avec mes parents à l'occasion de l'ascension (considérez que cet article aurait dû étre écrit le 18 mai). Première étape: un parc avec des élans (en gros, un zoo avec juste des élans) et une boutique pleine de (magnifiques) élans! On voit des élans, on se demande encore pourquoi ils ont un nez aussi bizarre (et aussi cool) et puis on repart. Nous sommes dans Småland, la région de Suède où la densité d'élans est la plus importante. Il y a environ 400 000 (printemps-été) ou 300 000 (automne-hiver) élans en Suède, et malgré ça ben... J'ai vu des chevreuils, et des oies, mais nulle trace d'élans jusqu'à...

Jusqu'à ce qu'on emprunte une route peu passante, et qu'on voit une silhouette sombre sur le côté de la route.

Maman: C'était quoi ça?
Papa: Un cheval?
Moi: Ca avait des grandes pattes pour un cheval quand même.
Papa: On fait demi tour?
Moi: Ouiiiiiiii!

 

elan


Gagné! Un mignon-adorable-superbe élan sur le bas côté! Un peu loin quand même, et pas le moins du monde effrayé. Il aurait pu être empaillé ç'aurait été pareil, vu son impassibilité. Il nous regardait, avec ses grandes oreilles et ses tous petits bois (les élans perdent leurs cornes tous les ans, puis elles repoussent couvertes d'un genre de duvet dont il se débarasse en deux jours en se frottant contre les arbres). Magnifique. Il a fini par baisser la tête pour brouter (donc on n'a su que ce n'était pas un faux élan à l'attention des touristes), et nous on s'est dit que quand même, c'était impressionnant.

Splendide.
Magnifique.
Inespéré.

 

elan2Carl-Erik le magnifique


Sourire jusqu'aux oreilles! On a vu un vrai élan! Un vrai de vrai!

Mais le plus beau dans tout ça, c'est que 2 jours après alors que j'étais partie en voyage scolaire (et que maman et papa étaient rentrés en France après avoir maudit Eyja... Blublukul. Le vocan islandais quoi), j'en ai vu un traverser la route! Et j'ai compris: les panneaux ne sont pas juste des fantaisies qu'on place là parce que ça fait joli, les élans traversent vraiment les routes et en plus (attention, grosse révélation) ils peuvent sauter par-dessus les barrières! Pas de photo pour ce second élan, il est passé vite et nous aussi, mais j'ai eu ma réponse: un élan ça saute, et sans emmêler ses longues pattes!

Publié dans Carl-Eriks

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article